Volteface - Organisme de justice alternative

Voir autrement, Agir différemment

 SansFondBlc


ULTIMATUM <Échap> LA CYBER INTIMIDATION est un programme qui s'adresse aux élèves du secondaire, à leurs enseignants ainsi qu'à leurs parents et qui a été élaboré en collaboration avec de nombreux professionnels du milieu scolaire et de la santé. Basé sur les recommandations d'experts de l'Institut national de santé publique, il respecte aussi les critères d'efficacité de promotion et de prévention selon l'approche École en santé.

Parce que la lutte contre la cyberintimidation, C'EST L'AFFAIRE DE TOUS !

Lauréat du Prix d'excellence 2013 du réseau de la santé et des services sociaux dans la catégorie Prévention, promotion et protection de la santé et du bien-être

Inscrit au Répertoire de ressources en prévention et traitement de la violence du Ministère de l'Éducation, du Loisir et du Sport du Québec

Répertorié dans la Banque informatisée d'outils de l'OPPQ (Ordre des psychoéducateurs et psychoéducatrice du Québec), dans le répertoire des « pratiques prometteuses

Inscrit dans la banque d'outils de la plateforme web sexoCLIC.ca, de l'Agence de santé et des services sociaux de Montréal

Présentation

ULTIMATUM <Échap> LA CYBER INTIMIDATION est une réalisation de l'Organisme de justice alternative Volteface. Il est définit comme un outil de prévention destiné aux élèves de niveau secondaire, à leurs parents et aux membres du personnel scolaire. Il peut aussi être distribué à toutes organisations travaillant auprès de la clientèle jeunesse (maison de jeunes, Centre jeunesse, etc.), mais il se veut aussi un outil de prévention pour la population en générale.

ULTIMATUM <Échap> LA CYBER INTIMIDATION peut s'inscrire dans une démarche d'intervention visant à prévenir la violence et l'intimidation à l'école, et participe au développement d'un milieu sain et sécuritaire. L'outil répond aussi en partie aux obligations de la Loi 56, Loi visant à lutter contre l'intimidation et la violence à l'école (promulguée le 15 juin 2012).

S'appuyant sur les recommandations d'experts de l'INSPQ (Institutnational de santé publique du Québec) en lien avec la fiche Relation harmonieuse et prévention de la violence, ainsi que sur les meilleures pratiques et les conditions d'efficacité des actions promotion et prévention reconnues selon l'approche «École en santé »,l'organisme de justice alternative Volteface s'assure de créer des impacts positifs auprès des jeunes, de leurs parents et des intervenants et enseignants qui oeuvrent auprès d'eux dans plusieurs sphères.

L'intimidation, le harcèlement, le décrochage scolaire, la détresse psychologique, les comportements violents et la cybercriminalité sont autant de problématiques qui seront touchées par cet outil de prévention. Une meilleure compréhension des nouvelles technologies de communication favorisera l'amélioration de saines habitudes de vie, de certains comportements, laissant une plus grande place au cyber-respect et à une consommation plus adéquate de ce média dans leur vie.

Cet outil se vend sous la forme d'une trousse, qui comprend :

  • 3 guides d'animation nécessaires aux animations jeunesse, parents et intervenants / enseignants
  • 1 DVD incluant les présentations PowerPoint, du matériel audiovisuel et du matériel d'information
  • 5 exemplaires de chacun des 3 guides de prévention à l'intention des trois clientèles (jeunes,parents, intervenants et enseignants) qui viennent supporter les animations,mais qui peuvent aussi être remis indépendamment de celles-ci
  • 3 exemplaires de chacune des 3 affiches de prévention

Les guides sont aussi disponibles individuellement (des frais de manutention et d'expédition sont à prévoir).

Pour toutes commandes ou demande d'information contacter Emmanuel Blondin, responsable du projet :

BON DE COMMANDE

ANNEXE DU BON DE COMMANDE

Par courriel : e.blondin@ojavolteface.ca
Par téléphone : 819 537-7565

ico_facebook_25px Suivez-nous sur facebook!

 


Prix d'excellence

Nous sommes heureux et fiers de vous informer que ULTIMATUM < Échap > LA CYBER INTIMIDATION est le lauréat finaliste du Prix d'Excellence 2013 du réseau de la santé et des services sociaux du Québec, dans la catégorie Prévention, promotion et protection de la santé et du bien-être.

1. Madame Véronique Hivon (Ministre déléguée aux Services sociaux et à la Protection de la jeunesse) 2. Madame Chantal St-Pierre 3. Madame Annie Girard 4. Monsieur Emmanuel Blondin 5. Madame Louise Blais 6. Madame Mylène Trudel 7. Madame Cindy Garceau 8. Monsieur Gaëtan Lamy (Président-directeur général de l'Agence de santé et services sociaux de la Mauricie et du Centre-du-Québec) 9. Docteur Réjean Hébert (Ministre de la Santé et des Services sociaux)

http://www.msss.gouv.qc.ca/reseau/prix_excellence/index.php?prevention-promotion-et-protection-de-la-sante-et-du-bien-etre-prix-excellence-2013

BON DE COMMANDE


Historique

Petite histoire du projet

Ultimatum « Échap » LA CYBER INTIMIDATION est le fruit de plusieurs années de recherche et de travail. Le projet voit le jour en 2008 en réponse au désarroi grandissant de plusieurs acteurs Å"uvrant auprès des jeunes (milieu scolaire, organismes communautaires, maisons de jeunes, parents, etc.) devant l'émergence d'une nouvelle problématique : la cyberintimidation. Or, les ressources sur le sujet sont pratiquement inexistantes à l'époque.

L'organisme se donne alors comme objectif d'outiller les différents milieux pour leur permettre non seulement d'intervenir de façon adéquate, mais d'abord d'être mieux informés. Dès ses balbutiements, le projet a donc des visées d'éducation populaire, se destinant non seulement aux intervenants, mais aussi aux parents et aux jeunes eux-mêmes. Un tel projet abordant la cyberintimidation à partir d'une approche globale n'avait jamais encore été réalisé au Québec. Ainsi, pour développer des outils pertinents, adaptés et accrocheurs, il importait de bien comprendre la problématique. Voilà pourquoi à la suite d'une recherche approfondie sur le sujet les actions suivantes ont été entreprises :

Une large enquête est conduite par le biais de questionnaires auprès d'environ 4 500 jeunes provenant de six écoles secondaires du Centre-de-la-Mauricie et de la région de Mékinac. Sur l'ensemble de ces formulaires, 2823 ont été jugés valides et ont permis de mieux comprendre le problème et d'en mesurer l'ampleur sur le territoire.

Des tables de concertation voient le jour, permettant de maintenir une relation de proximité avec les partenaires présents, incluant les directions des établissements scolaires ayant collaboré à l'enquête. Ces tables étaient composées des collaborateurs suivants : directions, enseignants, psychoéducateurs, psychologues scolaires, éducateurs spécialisés, agents de vie spirituelle et d'engagement communautaire, policiers intervenants en milieu scolaire.

Des ateliers d'animation sont rapidement mis sur pied afin de répondre aux besoins urgents du milieu, visant principalement à informer les différentes clientèles. Un atelier est destiné aux jeunes, un autre aux parents et finalement un dernier aux intervenants et aux enseignants.

Fort de son travail acharné et du développement de son expertise sur la cyberintimidation, l'organisme Volteface a vu une augmentation de la demande de ses services, non seulement sur son territoire, mais également au-delà de la région mauricienne. C'est ainsi que Ultimatum « Échap » LA CYBER INTIMIDATION a pris son envol sous la forme actuelle, soit la constitution d'une trousse de prévention complète.

Nos liens étroits avec les différents acteurs du milieu nous permettent aujourd'hui de confirmer les répercussions positives de notre outil. Grâce à nos actions, les élèves affirment être mieux outillés pour faire face à cette problématique, les écoles observent aussi une augmentation du taux de dénonciation et les professionnels nous disent se sentir plus à l'aise d'intervenir face à cette problématique.

Commission scolaire de l'ÉnergieForum jeunesse Mauricie

© 2010-2018 Organisme de justice alternative Volteface